Loi Pinel : quand réaliser son investissement

Depuis de nombreuses années, le gouvernement met en place des mesures incitant les particuliers à investir dans la pierre : lois Scellier, Robien, Malraux, LMNP… pour ne citer qu’elles. Jusqu’en 2014, la loi Duflot concernait tous les investissements locatifs réalisés par les contribuables français. Sur une période de location de 9 ans, il pouvait obtenir une réduction d’impôt égale à 18% du montant de leur investissement. En 2015, la nouvelle ministre du Logement Sylvia Pinel revient sur les conditions de ce dispositif, l’élargit et l’assouplit.

Les investissements en loi Pinel

Sont concernés par la loi Pinel tous les investissements réalisés à compter du 1er septembre 2014, soit au terme du dispositif Duflot. Même si la mesure a été votée en 2015, elle est rétroactive d’une année. Elle a dans un premier temps été prévue pour durer jusqu’à fin 2016. Mais le dispositif Pinel a rencontré un tel succès qu’il a été décidé de le prolonger d’un an. C’est pourquoi vous avez encore jusqu’à fin 2017 pour investir dans un logement et profiter d’une réduction d’impôt, sur 9 ans, mais aussi sur 6 ans (12 %) ou 12ans (21%).

Loi Pinel 2017

Par rapport à la loi Duflot, les autres avantages en Pinel sont les suivants. Les investissements en SCI et SCPI sont concernés. Et vous avez dorénavant le droit de louer à vos ascendants et à vos descendants, à condition que ceux-ci soient majeurs et indépendants fiscalement.

La loi du marché immobilier

Le marché de l’immobilier est par définition fluctuant. C’est pourquoi, même avec un investissement locatif en loi Pinel, votre capital ne saurait être garanti. Il est donc fondamental de choisir le bon moment d’investir. Actuellement, de nombreuses villes, situées dans des zones Pinel éligibles, se montrent particulièrement dynamiques en multipliant les programmes de renouvellement urbain. Attractives pour les nouveaux habitants et les entreprises, elles se révèlent intéressantes pour un investissement immobilier sur le long terme.